Paul Grossrieder / Brigitte Perrin
En retard au paradis
Dialogues autour du génie helvétique

On dit le Suisse recroquevillé sur lui-même, moralisateur, cachottier, privilégié, banquier, borné. Et lent.
C’est vrai. Mais les Suisses ont été aussi les pionniers du droit international humanitaire, un refuge pour les persécutés, les inventeurs des énergies renouvelables, des artisans et des gestionnaires au savoir inégalé, des pédagogues, des visionnaires de l’économie sociale. Et des gens posés, réfléchis, et fiers d’eux.
Le sont-ils toujours ? Trente ans séparent les deux interlocuteurs de ce livre. Ils explorent ce qui les rapproche et ce qui les divise, sans concession mais sans acharnement. Ils font l’inventaire de ces vertus helvétiques d’hier et – peut-être – de demain.

Paul Grossrieder, né en 1944, a dirigé le Comité international de la Croix-Rouge de 1998 à 2002. Avant de quitter les ordres, en tant que Dominicain, il a assumé des responsabilités diplomatiques auprès des papes Paul VI et Jean Paul II. Il est aujourd’hui rentré dans son village de Charmey.
Brigitte Perrin, née en 1974, est journaliste à la Télévision suisse romande et politologue. Elle est mère de deux enfants et vit en France depuis dix ans.

La Suisse qui y croyait répond (enfin) à la Suisse qui doute
 

Entretiens | Actualité | ISBN 978-2-88892-081-6 | 15x21 cm., 192 p., CHF 29 | EUR 16