Oskar Freysinger
De la frontière

“Je compris que la liberté, la vraie, n’existait pas dans le monde matériel qui impose toujours des contraintes à l’homme. Aucun espace qui soit illimité, aucune vitesse qui soit absolue, aucune jouissance éternelle, aucune fortune suffisante, aucun pouvoir total. S’ajouta à cela la prise de conscience de la fragilité de l’existence et de l’omniprésence de la mort.”
C’est à partir de ce constat, et du poème “Der Panther” de Rainer Maria Rilke, qu’Oskar Freysinger réfléchit sur le concept de “frontière”. Se montrant autant critique qu’introspectif, il en exploite les multiples facettes dans une langue à la fois épurée et imagée. A la suite d’une réflexion poétique et philosophique sur les liens qui unissent frontière(s) et liberté(s), l’auteur porte un regard neuf et lucide sur la réalité des bornes humaines, qu’elles soient géographiques, politiques ou sociales, qu’elles soient imposées ou subies, avant de se pencher sur les frontières suisses, garantes d’une démocratie unique au monde.

“Nous sommes tous prisonniers de barreaux qui obstruent notre horizon”
 

Essai | Essais-actualité | ISBN 978-2-88892-175-2 | 13x20 cm., 80 p., CHF 20 | EUR 13